clem-flyfishing.com

Passionné de pêche à la mouche, nature et photographie

Balade Automnale au bord du Dessoubre

 

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas longé les berges du Dessoubre, précisément depuis le 17 Mai dernier à l’occasion de la manifestation pour la protection des rivières Franc Comtoises.

J’image que comme beaucoup d’entre vous,  j’avais gardé le souvenir de cette rivière comme étant une rivière  malade et lourdement meurtrie en 2014 par les épandages de lisiers et autres polluants.

Tous les pêcheurs ont vu les photos désastreuses de poissons morts récupérés par dizaines sur les berges de cette magnifique rivière!

Voici comment était vu le Dessoubre en début d’année:

Truites mortes Dessoubres

Cette photo, prise en début d’année 2014 sur le haut Dessoubre avait marqué les esprits de beaucoup de pêcheurs et amoureux de la nature lassés de voir toutes les rivières de Franche-Comté mourir les unes après les autres dans l’indifférence la plus totale des pouvoirs publics.

Depuis le printemps, je n’ai obtenu aucune nouvelle sur la rivière. L’estimation du cheptel décimé, les secteurs les plus touchés, les résultats d’analyses de l’eau? Bref côté information: le néant!

Il était donc grand temps que j’aille faire un tour au bord de cette rivière que j’aime tant histoire de juger par moi même l’ampleur des dégâts.

J’ai donc remplacé mon matos de pêche par mon matos photo, et pris la route de la rivière!

Une chance pour moi, la météo très favorable pour cette fin octobre m’a permis d’avoir des conditions optimales pour observer les poissons et faire de jolies photos!

(pour info le niveau était de 50cm et le débit de 4m3/s à la station de St Hippolyte)

Après 1heure et demie de route, me voici donc enfin sur le pont de St Hippolyte. Il est 9h30 et il fait à peine 6°C, pourtant déjà quelques truites son dehors pour mon plus grand plaisir:

Une truite déjà bien active qui se nourrissait de nymphes dérivantes:

Truite zebrée DessoubreUne autre truite de fort belle taille pas encore bien réveillée :

Truite dormeuse

J’ai vu encore quelques autres poissons depuis le pont et je dois dire que ça m’a déjà bien rassuré!

Un peu plus haut sur le secteur de « Neuf-Gouffre », j’ai également aperçu plusieurs zébrées de belle taille et également un banc d’une dizaine d’ombres. Malgré un mois de septembre et octobre anormalement secs et ensoleillés, le fond n’est pas si colmaté, je m’attendais vraiment à pire!

 

Même en ne regardant que la route, il est difficile d’ignorer les problèmes de la rivière!

Marquage route

Je salue au passage tous ces gens qui, comme ils peuvent et parfois même menacés, continuent d’alerter la population et les autorités des dangers de la pollution!

Troisième halte encore un peu plus en amont sur le secteur du plat de « Fleurey », je m’approche du bord et fait fuir rapidement deux superbes truites:

Truite zebrée Dessoubre 2

Un peu plus loin dans une zone plus profonde, j’observe également une très grosse truite de plus de 60cm qui patrouille au fond mais impossible de faire une photo potable avec si peu de lumière.

De plus en plus heureux de retrouver cette rivière et de voir que tout n’est pas mort, je monte à présent sur le No-Kill de « Moricemaison ».

No Kill

 

Cette fois, le soleil commence enfin à percer et le brouillard se lève doucement je vais enfin pouvoir faire de belles photos de la rivière.

Le bas du No-Kill :

Radier No Kill Dessoubre 3

On remarque clairement la zone la plus ensoleillée (zone verte), cela traduit bien la forte concentration en nitrates dans la rivière et la poussée d’algues vertes boostées par le soleil:

Radier No Kill Dessoubre 2

Mais tous ceux qui connaissent ce secteur l’on déjà vu bien pire que ça:

Radier No Kill Dessoubre 4

C’est l’occasion de faire quelques photos en pose longue:

 

Filé No Kill Dessoubre 1

Une version N&B:

Filé No Kill Dessoubre NB

Petit ruisseau Dessoubre

Filé No Kill Dessoubre 2

Bordure

Le virage mythique du haut du parcours No-Kill, un de mes coins préférés!

 

Virage Moricemaison

Je reprend la route et me rend cette fois sur le secteur du « Pont Neuf »:

 

Un autre endroit magique, où j’ai fait des pêches mémorables!

J’y ai croisé quelques belles truites et vu seulement 3 ombres, pourtant le secteur était très fortement peuplé! J’espère qu’ils se sont juste déplacés…

Le Pont Neuf

Quelques centaines de mètres au dessus du Pont Neuf, se trouve un secteur sublime, il l’est encore plus aujourd’hui avec les couleurs automnales!

 

Amont Pont Neuf

Amont Pont neuf 3

 Comment ne pas tomber amoureux d’un si bel endroit?

 

Dessoubre automne

Filé secteur rapide

Comme un facteur qui descend et remonte sans cesse dans sa voiture, je change encore de secteur et arrive au lieu dit le « Moulin du milieu ». Il commence à faire chaud! …enfin 15°C, on est dans le Haut-Doubs quoi!

Alors les truites sont de plus en plus actives et commencent à se poster et à gober:

 

Truite zébrée dessoubre 3 Gros gobage Gobage automneUne fois de plus sur ce secteur normalement très riche en Ombres, je n’en ai pas vu une quantité énorme. Comme dans le Doubs sur le secteur de Goumois, les ombres semblent avoir été beaucoup plus touchés que les truites.

Un poisson qui gobe sans cesse sur la bordure attire mon attention, à ma plus grande surprise, il s’agit d’une truite arc-en-ciel!!

Truite arc en ciel Dessoubre

Qui a eu la drôle d’idée d’introduire ce poisson dans la rivière? Espérons qu’elle soit seule…

Une chute de pierres dans la falaise d’en face attire me fait lever la tête, il s’agit d’un petit groupe de 4 chamois, c’est aussi ça la vallée du Dessoubre:

 

Chamoix

Je me rend ensuite sur le secteur de Rosureux. Malheureusement, l’eau est complément trouble, il m’est donc impossible de voir quoi que ce soit, dommage!

En reprenant la route, je comprends rapidement la raison: des pelleteuses creusent un peu plus haut à côté de la rivière.

Me voilà déjà bien en amont, sur le secteur de Gigot. Précisément là où la mortalité à commencé en début 2014.

Vous reconnaissez ce tronc?

Tronc moulin Girardot

Aujourd’hui il n’est plus habillé de truites mortes. De l’autre côté du tronc, dans la rivière la vie continue, les truites sont encore là! Et c’est avec une grande surprise que je surprends une grosse quantité de truites en train de profiter d’une belle éclosion de « baetis ».

Très dures à approcher, c’est en rampant et en attendant presque 30 minutes immobile que je parviendrai à faire de superbes clichés de truites juste à coté de moi:

 

Remou Gros plan gobage BWO Gros plan gobage BWO 2 Gros plan gobage 1 Gobage truite gros plan

Sans doute ma photo préférée de la journée:

 

 

 

 

 

 

Avant gobage 2 Aspiration mouche

Je dois avouer que je prends de plus en plus de plaisir à photographier les poissons, autant si ce n’est plus parfois qu’à les pêcher.

 

J’ai terminé ma journée par quelques poses longues sur le Haut-Dessoubre:

Filé haut Dessoubre

Vous l’aurez compris, aujourd’hui si je parle du Dessoubre je n’ai plus en tête l’image de ce tronc d’arbre recouvert de truites mortes. J’ai en tête plein d’images magnifiques de cette rivière et de ces truites qui m’ont offert la chance de faire quelques rares photos.

Je sais bien-sur que rien n’est réglé et que le Dessoubre souffre encore de pollutions chroniques (principalement d’origines agricoles). Mais n’est-il pas plus simple et efficace de défendre quelque chose de beau, quelque chose qui fait rêver? J’espère qu’avec ces quelques photos je redonnerais un peu d’espoir à tous ceux qui l’ont perdu, et que je donnerai l’envie à ceux qui ne connaissent pas cette rivière de venir la découvrir et la défendre.

 

A bientôt

 

Clément

 

PS: Voici un petit bonus de quelques séquences vidéos de la journée:

19 Comments

Add a Comment
  1. Bravo, superbes photos…de beaux poissons et apparemment en bonne santé.
    Ton reportage et tes commentaires sont parfaits.
    J’aime.

  2. Magnifiques ! bravo !

    pourvu que cela dure !

  3. la beauté de tes photos démontre toute la passion que tu voues aux rivières.
    bravo et merci pour le partage…en espérant qu’ il n’y est pas d’hécatombe en 2015.
    l avenir me laisse perplexe pour bon nombre de rivière.
    @+.

    1. Merci beaucoup Stéphane,

      Effectivement la nature et principalement les belles rivières de Franche Comté me passionnent vraiement! Elles sont à la fois riches et fragiles. Il est sur qu’elles sont beaucoup trop malmenées et que trop souvent les poissons en font les frais. Mais il faut garder espoir, c’est indispensable!

  4. Yves
    magnifique photos , tu as raison il vaut mieux voir le coté positif sans oublier d’être vigilant . Quand je vois ces vidéos la canne me démange .
    A bientôt

  5. oui,oui il faut etre optimiste…mais en plus de la pollution, l’incivisme des gens fait peur…et
    je n ose imaginer une période de 2 mois de canicule…quand tu repenses au 2 semaines de forte chaleur du mois de juin et qu’ a la première pluie nous pecheurs etions les 1er heureux pour voir remonter les niveaux déjà bas!!!on verra bien!!!
    j ai de la chance d etre a 15mn de la Bienne alors peut etre un jour on se croisera au bord…
    je suis ton blog depuis très longtemps…j’adore…bonne continuation.

  6. Splendide…ton reportage est tout simplement splendide… Grace à toi l’espoir de pêcher à nouveau cette magnifique rivière renaît. Tu nous fait tout bonnement rêver !!!
    Merci pour ton investissement et ton partage.
    Joël

  7. Merci beaucoup!

    Stéphane quelle chance d’habiter à 15 minutes de la Bienne! J’espère que l’on se croisera l’année prochaine.

  8. Merci Clément pour cette lueur d’espoir. J’étais à la manif de St Hyppolite avec Yves Chippaux et quelques amis responsables d’AAPPMA. Nous avions fait la semaine de fermeture en loc au camping de St Hypo Quelle désillusion après quelques semaines. Espérons que les pouvoirs publics feront le nécessaire pour que cesse ces incivilités récurrentes. Mais, la France vient d’être une nouvelle fois condamnée par l’Europe sur la directive nitrate…

  9. Bonjour Denis,
    On s’est donc croisé à la manif de St Hippolyte. C’est clair qu’il y a eu plein de beaux discours à cette manisfestation, déjà pour calmer les esprits et rassurer. Mais aussi je l’espère pour changer un peu la manière de procéder en matière de respect de l’environnement. En tout cas moi aussi je suis encore très sceptique sur les mesures concrètes qui seront prises à l’avenir pour diminuer le taux de nitrates et des multiples polluants présents dans les rivières de Franche Comté. Même si il y une grande inertie dans tout ça, ce que j’ai vu tout le long de l’année sur le Doubs Franco-Suisse ne m’enchante guère! La couleur des fonds du Doubs et du Dessoubre en disent long! Heuresement les poissons sont tout de même (un peu) résistants, et parviennent à survivre, mais jusqu’à quand….?

  10. Merci pour ces magnifiques photos et ce beau reportage.J’aila chance d’habiter au bord de cette merveilleuse rivière,a moricemaison,et je cotoie aussi chamois et truites zebrees.
    J’ai pu constater que la population d’ombres a fortement diminuée,mais les truites ont bien résisté aux différents problèmes du début de l’ année 2014.
    J’espère que la peche sera autorisée en 2015,car je pense que laisser la rivière sans ses pecheurs formidables qui sont aussi les premières sentinelles serait un échec et condannerait la rivière à l’oubli.encore merci

  11. Merci! C’est une chance d’habiter au bord d’une si belle rivière mais c’est aussi dur de la voir souffrir… En tout cas on déjà du se croiser car le secteur de Moricemaison est un de mes préfèrés. Je vous rejoins totalement sur le fait que d’interdire la pêche éloigne les pêcheurs et donc réduit sérieusement la surveillance de la rivière! J’espère vous croiser au bord du Dessoubre en 2015. Amicalement Clément

  12. Les dernières truites meurent en ce moment sur le dessoubre et ils vont rouvrir pour vendre des cartes honteux.C était prévisible vu que les paysans continuent a polluer avec la bénédiction de l état il n y a plus rien a manger pour les poissons la rivière est morte n acheter pas la carte decembre 2014 relayer l info merci cordialement

    1. C’est une énorme bêtise d’ouvrir à nouveau la pêche et de continuer de permettre de prélever du poisson, je suis bien d’accord. En revanche, la présence des pêcheurs est importante ne serait-ce que pour une présence au bord de l’eau et pouvoir surveiller la rivière et mesurer son état. Tous les pêcheurs ne sont pas des tueurs de poissons, certains sont de véritables sentinelles défenseur de l’environnement. Je sais que des truites meurent encore mais il ne faut pas être si défaitiste heureusement la nature est forte et s’adapte à la bêtise humaine.

  13. Salut Clément,

    Merci et bravo pour ce reportage. Je suis marqué par la symbolique de tes clichés de la truite gobeuse : ce magnifique poisson en train de se nourrir malgré le lit de la rivière envahi par les algues. Tout est dit dans cette photo. La nature s’obstine malgré les agressions répétées de l’homme.

    Djamel

  14. Magnifique photos de ces truite en tr

  15. Magnifique photos de ces truites en train de gober je suis acharné de la peche à la mouche !! je peche dans les Pyrénées Orientales et il y a de quoi faire aussi!! Il y a intéret à protéger tout ce biotope si nous voulons continuer à pratiquer notre art notre sport !!!

    1. Merci beaucoup! Oui comme vous dîtes, il y a intérêt de protéger tout ça! La nature est très fragile et nos rivières Françaises sont vraiment malmenée!
      Je n’ai pas encore eu l’occasion de pêcher dans les rivières des Pyrénées Orientales mais j’imagine qu’il y a de quoi faire, vous pêcher quelles rivières principalement?

      Cordialement

      Clément

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Clem-flyfishing.com © 2014 Frontier Theme