clem-flyfishing.com

Passionné de pêche à la mouche, nature et photographie

Bilan saison 2014: Pêche sur le Doubs

Bonjours à tous,

 

Comme promis, voici un article dédié à mes quelques sorties de pêche à la mouche sur le Doubs Franco-Suisse.

 

Comme beaucoup de pêcheurs en Franche-Comté, j’ai été très triste d’apprendre  la décision de fermeture de la pêche sur le Dessoubre pour toute la saison 2014, j’ai été d’autant plus triste lorsque j’ai constaté moi-même l’ampleur de la catastrophe sur en longeant les bordures de cette si jolie rivière en début du printemps 2014, la rivière semblait comme vide, les seuls poissons que j’ai pu apercevoir étaient morts… Triste réalité qui n’ouvre pas la saison de pêche avec le sourire et la joie. Alors comme beaucoup de pêcheurs je me suis rabattu sur le Doubs Franco-Suisse, histoire de garder un contact qui m’est indispensable avec les rivières et poissons de Franche-Comté.

Avec date d’ouverture systématiquement fixée au 1er Mars, le Doubs offre une sorte « d’avant première » pour tous les pêcheurs impatient de retrouver la rivières, les poissons et aussi les amis pêcheurs.

L’ouverture à Goumois devient pour mes amis et moi-même une véritable tradition!

Le plaisir de retrouver le pont frontalier:

Goumois

 

Chaque année est différente, au niveau des conditions de pêche, celle-ci était vraiment très favorable!

Un temps très doux, un niveau d’eau et débit parfait pour un début de saison (entre 30-35m3/s) assurait de belles éclosions!

 

Le premier poisson pris cette fois en nymphe au fil apporte comme toujours une immense joie:

DSC_5177  P1030603

Les coups de midi ont été vraiment sympas, et très jolies zébrées en pleine forme se sont laissées séduire:

IMGP1376  P1030575

P1030567   P1030595

Les semaines suivantes nous ont offert également de très jolis coups de ligne en sèche et en  nymphe à vue. Il suffisait comme toujours de ne pas courir le long des berges et savoir tirer profit     des quelques moment d’activité de la journée.

 

Le réveil de la nature dans ces décors magnifiques m’envoûte toujours autant:

DSC_6085   DSC_6038

   Quel plaisir d’arriver à approcher et observer les poissons en pleine activité:

 

 Et quel plaisir également de les prendre, comme cette truite à la robe si typique, une véritable merveille:

DSC_6010

D’autres jolis poissons pris en nymphe à vue:

DSC_8226  DSC_8273

Le mois de Mars était vraiment exceptionnel! Les truites et nombreux ombres aperçus sur le secteur du moulin du Plain redonnaient espoir!

 

La joie et l’espoir ont étés de courte durée, un printemps très doux et une très faible quantité de précipitations ont fait ressortir les stigmates d’une rivière à l’agonie, rivière littéralement empoisonnée!

Et en Avril, tous les pêcheurs et promeneurs longeant les berges du Doubs ont pu constater le retour de l’horreur! Des dizaines et dizaines de cadavres de poissons, principalement des ombres sur les bords du Doubs!

Une rivière complétement tapissées d’algues vertes filamenteuses, qui n’a rien a envier au plages Bretonnes!

DSC_8260 DSC_8252

DSC_8214 DSC_8339

Juste histoire de ne pas oublier que rien n’a véritablement changé en Franche-Comté, que rien n’est gagné et que plus que jamais l’avenir de la faune piscicole est menacé!

Je garde donc un très mauvais souvenir de ma sortie d’Avril sur le Doubs, je n’ai pas réussi à y remettre les pieds avant le mois de Juin.

Début Juin, après quelques jours de pluie, accompagné de mon ami Stéphane, nous avons retrouvé Val, un autre ami qui m’a fait découvrir le secteur du Refrain.

A ma grande surprise ce secteur ne semblait pas avoir été aussi touché qu’en bas en terme de mortalités d’ombres, nous avons donc fait une très belle pêche d’ombre en nymphe au fil et en nymphe à vue.

 

Le secteur du Refrain est vraiment d’une beauté rare!

 

Doubs au Refrain      Doubs Refrain

 Valery avec un joli ombre :

Ombre Doubs refrain

 D’autres jolis ombres et truites de la journée:

 

P1040475 P1040457

P1040531 P1040551

   La nymphe « Cuivre » de Nicolas GERMAIN, toujours aussi redoutable:

 

P1040543 P1040525

Et après cette sortie de juin, je n’ai pas retrouvé les berges du Doubs avant le mois de Septembre!

Avec un été si pluvieux et les innombrables crues, dès que j’avais un moment à  consacrer à la pêche, les niveaux d’eau m’en empêchait! Deux mois d’attente interminables, heureusement entrecoupés de quelques sorties sur les rivière Alsaciennes moins capricieuses et j’ai enfin pu retrouver le Doubs!

Mes deux dernières sorties de la saison sur le Doubs respectivement les 12 et 17 septembre furent particulièrement difficiles!

Les truites,  gavées des crues de l’été étaient grasses comme des cochons. La plupart des poissons ne s’alimentaient pas ou très peu durant la journée. Pour prendre une jolie zébrée, pas le droit à l’erreur, une très longue dérive, une nymphe de petite taille et un fil fin étaient la clef!

Alors pas de pêche miraculeuse,à peine dix poissons pris sur les deux sorties! Mais peu importe le plaisir est encore plus fort de prendre des poisson avec plus de difficultés:

 Une jolie zébrée qui a craqué sur micro nymphe en plomb peint de mon ami Tony:

P1050362

Un autre truite toute noire prise dans les branchages:

DSC_4448  DSC_4442

Un de mes coups de ligne préféré de 2014, une truite prise à plus de 20m en nymphe à vue sous 1m d’eau:

P1050405

D’apparence le Doubs est toujours aussi beau mais une fois de plus dès que le débit baisse, le fond se colmate, la deuxième photo illustre vraiment l’ampleur du problème!

P1050429 DSC_4425

 Et les pauvres truites qui naviguent là-dedans doivent avoir de grandes difficultés à trouver leur pitance:

DSC_4434

Étrangement, quelques centaines de mètres au dessus de Goumois la population d’ombres redevient normale, même chose quelques kilomètres en aval et les fonds  sont moins colmatés…

DSC_4460

 

     Y-a t’il une source de pollution supplémentaire localisée sur le secteur de Goumois?

 

Je dois dire que pour mon dernier jour de pêche sur la saison j’ai été extrêmement patient et tenace! Les occasions de faire une truite en nymphe à vue étaient assez rares, enfin disons plutôt qu’il fallait réunir un sacré nombre de conditions pour parvenir à prendre une jolie zébrée!

Je garderais un gros regret de ma dernière journée, j’ai attendu couché sur la berge durant plus d’une heure pour pouvoir tenter une magnifique truite d’environ 55-60cm. Cette truite est passée devant moi au moins 6 ou 7 fois, je l’ai plusieurs fois vue gober des mouches à moins d’un mètre de moi, c’était à la fois fantastique et très stressant! La plupart du temps il m’était impossible de la tenter, tellement proche je savais qu’au moindre mouvement elle me verrait et partirait.

Couché dans l’herbe depuis 12h15, je m’étais fixé comme limite psychologique la barre des 13h30!  Et comme toujours, juste avant d’abandonner ce poisson et de remonter sur la berge voilà la truite qui arrive au loin. Conscient qu’il s’agit de ma seule et unique chance de faire ce poisson, je me dépêche de nouer une petite sèche sur mon 12/100. Je lance ma mouche à l’arbalète sur la trajectoire du poisson, quelques secondes interminables plus tard la truite arrive à proximité de ma mouche mais ne semble pas l’avoir vue, je l’anime un tout petit peu, la truite avance surement dessus et la gobe délicatement juste sous mes yeux, je fère! La truite est au bout, je suis aux anges, 1h15 d’attente et de remise en question qui sont enfin récompensées! La truite file sous une grosse branche immergée, je parviens à garder le contact avec le poisson et arrive quelques seconde plus tard à l’amener vers moi. Il ne me restait pourtant plus que quelques centimètres avant de faire rentrer ce poisson exceptionnel dans mon épuisette mais la truite en secouant la tête est parvenue à se décrocher! J’en étais complétement bouleversé, finir par prendre un si beau poisson après autant d’attente et le perdre alors que le combat était quasi gagné, quelle frustration!

 

Heureusement d’autres petites truites m’ont (un peu) fait oublier ce moment difficile:

P1050399 P1050394

P1050418

Le Doubs et ses jolies truites me manquent déjà, et je suis pressé de le retrouver pour la traditionnelle ouverture! Bien que très septique sur le sujet, j’espère toujours que la qualité de l’eau du Doubs et de toutes les rivières de Franche-Comté pourra s’améliorer en 2015 et dans les années futures, et pour cela le monde agricole a un grand rôle à jouer, c’est indéniable!

 

A bientôt

Clément

2 Comments

Add a Comment
  1. Superbe Clément comme d’habitude…. Je te souhaite une excellente saison 2015.

    1. Merci Omar! J’espère te croiser en 2015 le long de la Bienne ou une autre rivière!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Clem-flyfishing.com © 2014 Frontier Theme