clem-flyfishing.com

Passionné de pêche à la mouche, nature et photographie

Le choix du Moulinet

Moulinets

 

On lit souvent que pour la pêche à la mouche, le choix du moulinet n’a pas grande importance, que son rôle se limite à être « une réserve de soie ». Avec le temps je ne suis plus trop de cet avis. En effet, même si pour certaines pêches un « simple » moulinet peut faire l’affaire, quand il s’agit de traquer de jolis poissons avec un fil très fin, un moulinet disposant d’un bon frein est indispensable!

Le poids a également son importance mais inutile de chercher absolument le moulinet le plus léger du monde! Le plus important est surtout  qu’il équilibre bien votre canne. Ainsi généralement pour une canne de 9 pieds soie 4 ou 5 (ce qui est le plus couramment utilisé en rivière) un moulinet d’un poids allant de 100 à 140gr conviendra parfaitement.

En ce qui concerne la capacité de la bobine, tous les moulinets actuels sont « large arbor » ce qui veut dire que leur large bobine permet de réduire le nombre d’enroulements et aussi de disposer d’une réserve de backing suffisante.

La vitesse de récupération joue aussi son importance. Lors du combat avec un poisson, un moulinet standard, un moulinet semi ou automatique et un moulinet démultiplies n’auront pas le même comportement. C’est notamment le cas lorsque l’on pêche loin, une fois le poisson ferré, la soie qui traine a ses pieds au sol  ou dans l’eau devient un sérieux handicap et doit vite être rembobinée. Il est nécessaire de rapidement combattre le poisson en s’aidant du frein du moulinet et pour delà plus vite on ramène la soie dans le moulinet et plus on réduit les chances de perdre le poisson.

Très concrètement:

 

Danielsson FW

Un moulinet de ce type, ici un DANIELSON FW 4 SEVEN avec une bobine de 85 mm de diamètre vous permettra de ramener environ 27cm de soie par tour de manivelle.

 

Vivarelli

Un modèle semi-automatique comme ce légendaire VIVARELLI lui permettra de ramener environ 75cm par coup de gâchette.

 

Haart TH6

Un modèle démultiplié comme ce moulinet HAART TH6 permettra lui de ramener environ 92cm par tour de manivelle (un tour de manivelle correspond à 3 tours de bobine).

 

Chacun possède ses avantages et inconvénients.

  • Un moulinet standard n’offrira pas une vitesse de récupération élevée mais pour la plus part des modèles sérieux, sera léger et possédera un bon frein.
  • Un moulinet semi-automatique possédera une vitesse de récupération élevée mais un frein absent ou peu efficace (le principal défaut des VIVARELLI) mais sera en revanche très léger (114gr)
  • Un moulinet démultiplié possédera une vitesse de récupération très élevée, un très bon frein et pour certains modèles un poids très réduit. De plus la plus part des moulinets démultipliés sont également « anti-reverse », ce qui signifie que la manivelle ne bouge pas lors de la rotation de la bobine. Vous pouvez ainsi garder la main sur la manivelle durant le combat en laissant le frein faire son travail. Que demandez de mieux me direz-vous? Seul point faible de la plupart de ces moulinet, le prix parfois élevé. La gestion du « budget pêche » étant propre a chacun d’entre nous je vous ne m’étendrais pas sur ce point.

 

Bien évidement le choix va  dépendre de votre manière de pêcher.

L’adepte de la pêche en réservoir et carnassiers aura une grosse collection de moulinet et bobines de rechanges comportant différentes soies (N° différents, soies plongeantes, intermédiaires…) Difficile donc s’équiper d’un kit de 6 ou 7 moulinets démultipliés! Des moulinets très simples parfois bon marché en graphite seront souvent utilisés en réservoir.

 

Au contraire l’inconditionnel de la pêche en rivière pourra se contenter d’un seul moulinet avec une ou deux bobines de rechange et sera donc beaucoup plus exigeant sur les capacités de son moulinet. Perdre le poisson de sa vie en rivière à cause d’un frein bloqué sert souvent de leçon en général!

Comme souvent il suffit de trouver le bon compromis entre son besoin réel, ses exigences et son budget.

Je ne souhaite pas davantage m’étendre sur le choix des marques et des différents produits proposés, le but de cet article était uniquement de tenter de redonner les fondamentaux et permettre au novice d’identifier le type de moulinet qui lui faut. Pour le reste,  je vous laisse parcourir les multiples forums et sites de ventes qui sauront mieux que moi vous faire choisir la marque et le modèle de votre futur moulinet.

Clément LAVAUX

 

Clem-flyfishing.com © 2014 Frontier Theme