clem-flyfishing.com

Passionné de pêche à la mouche, nature et photographie

La difficile pêche des grosses truites

Bonjours à tous,

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas trempé mes nymphes dans les rivières de l’Ain et du Jura.

C’est avec mon vieil ami Stéphane que j’avais prévu un petit séjour dans le Jura ou dans l’Ain, après avoir longtemps hésité nous avons fait le choix difficile de tenter notre chance sur la Basse Rivière d’Ain plutôt que de profiter de l’euphorie sur la Bienne.

Nous allons rapidement comprendre qu’il ne s’agit pas du tout d’une pêche à laquelle nous somme habitués. Moi qui n’aime pas trop les pêche statique, la traque des grosses truites de la BRA peut vite devenir déroutante voir gonflante!

Mais une chose est sûre, observer une truite de 70cm ou plus se goinfrer de gammares juste sous ces yeux est quelques chose d’assez incroyable, il fallait que je vois ça de mes propres yeux!

D’ailleurs rien que voir de telles concentrations de gammares est une première pour moi!

On se sent tout petit là au milieu!
On se sent tout petit là au milieu!

On se sent tout petit là au milieu!

Pour en revenir aux poissons, et bien nous n’en avons pas croisés beaucoup mais la taille était incroyable pour nous! En fait nous n’avons pas aperçu une seule truite de moins de 50cm!

En revanche l’attitude des poissons est très particulière, malgès le fait que les truites se nourissent sous nos yeux, elles restent très difficiles à leurrer. Elles semblent systématiquement deviner notre présence. La seule et unique méthode pour faire un poisson est de le repérer, de l’attendre (parfois plusieurs heures sans bouger) et de faire une présentation parfaite. Dans nos conditions de pêche (pas de courant et niveau très bas) les nymphes lestées étaient vraiment à proscrire! Quelques jolis refus nous l’on clairement fait comprendre le 1er jour!

Alors j’ai monté quelques gammares non lestés sur des hameçons courbes H16 pour les jours suivants.

 

Le 2ème jour, nous arrivons au bord de l’eau vers 7h00, nous nous dirigeons rapidement vers un secteur où nous avons aperçus quelques truites en maraude.

Rapidement nous observons la 1ère truite d’environ 70cm, elle fait un grand circuit et met parfois 30minutes avant de passer vers nous! De plus elles se tient généralement à distance du bord et il est complétement impossible de l’atteindre à l’arbalète.

A gauche de Stéphane, un autre poisson plus petit sors parfois de ses racines durant quelques secondes pour manger quelques gammares…

Après 45 minutes d’attente sans bouger, Stéphane laisse tomber doucement son gammare dans l’eau en face de lui, il se trouve qu’à peine 2 secondes plus tard la truite sort de de ses racines pour faire son  tour habituel, elle en profite pour aspirer le minuscule gammare de Stephane, ferrage le poisson est pendu, Stephane saute à l’eau!

 

Et après un joli combat, la belle se rend à l’épuisette! J’ai rarement vu Stéphane aussi heureux et démonstratif!!

La photo qui suit en dit long!

La difficile pêche des grosse truites
Un sublime poisson!
Un sublime poisson!

Un sublime poisson!

Sur 3 jours de pêche la rivière ne nous offrira aucune autre truite, j’ai pourtant eu ma chance en tentant une énorme truite le dernier jour, un ferrage trop rapide et la truite est partie…

 

 

La difficile pêche des grosse truites

Même si cette pêche très particulière n’est pas la plus intéressante ni la plus sportive, j’y reviendrai plus tard ne serait-ce que pour prendre ma revanche!

 

A bientôt

 

Clément

2 Comments

Add a Comment
  1. Super journée apparemment, je vais dans le jura fin mai pêcher je vais découvrir cette région du côté de jeurre.
    Amicalement

  2. La BRA comme je l’aime, dur et déroutante. Mais tellement belle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Clem-flyfishing.com © 2014 Frontier Theme