clem-flyfishing.com

Passionné de pêche à la mouche, nature et photographie

Sejour de pêche dans le Jura

Bonjours à tous,

 

 

Cela faisait un an que j’attendais avec impatience de retourner pêcher dans le Jura et plus particulièrement sur la Bienne. Avec mon pote Stephane nous nous étions décidé sur le week-end de l’ascension.

J’ai réservé un super gite site entre Champagnole et Jeurre, les boites à nymphes étaient pleines à craquer, bref on étais fin pret pour 4 jours de nymphe à vue.

Et bien voilà que le sors c’est acharné contre nous! Et oui quelques jours avant notre départ, la pluie a commencé à faire son apparition et une chute vertigineuse des température aussi! C’est surtout ce froid qui me faisait peur, de quoi me donner envie d’annuler le séjours…

Nous somme quand même partis le 12 Mai en fin d’aprem. Arrivé sur place vers 18h15 à Champagnole nous allon acheter nos carte pour pêcher la Haute rivière d’Ain le lendemain.

Après avoir déposé nos affaires au gîtes nous filons jeter un oeil à Jeurre sur la Bienne.

 

Première déception, la Bienne crache à 35m3/s, l’eau est haute et teintée, on oublie la Bienne pour quelques jours…

 

Le Jeudi matin levés à 6h nous nous dirigeons vers les ateliers municipaux de Champagnole, nous commençons par pêcher en nymphe au fil.

Nous ferons rapidement quelques petites truites  ne dépassant pas les 25cm.

 

Vers 10h00 l’ami David vient nous retrouver, nous le suivons vers un secteur un peu plus en amont:

 

Stéphane y fera une des plus belles truites du séjour:

 

(ce qui vous laisse imaginer la taille des autres…)

 

P5134300

 

P5134304

 

P5134306

 

Pour ma part je prendrais juste ce petit poisson en sèche:

 

P5134320

 

 

Vu la très faible activité des poissons nous décidons d’aller pêcher plus en amont sur les affluents.

David nous emmène pécher la Saine dans les gorges.


Le secteur est très sauvage et magnifique:

 

P5134337

 

Nous prenons rapidement chacun quelques truites en nymphe au fil.

 

Voici une des plus Jolies que je prendrais dans l’aprem:

 

P5134327

 

 

Les poissons ne sont pas gros mais magnifiques et vraiment très nombreux. Plus nous nous enfonçons dans les gorges et plus le secteurs devient sauvage et envoûtant:

 

P5134356

 

Il est parfois difficile de traverser tant le courant pousse par endroit:

 

P5134347

 

 

Beaucoup d’insectes sortes de cette jolie rivière.

 

Des plécoptères de toutes tailles:

 

P5134330

 

De magnifiques Ecdyos:

 

P5134343

 

Ou encore quelques baetis:

 

P5144377

 

 

Nous continuons de remonter les gorges:

 

P5134364

 

Et nous finissons la pêche de cette jolie rivière vers 19h00  durant l’aprem nous avons pris une bonne vingtaine de truites en nymphes au fil. Ce fût une super solution de secours!

 

Ensuite direction la Haute rivière d’Ain au niveau des ateliers municipaux dans l’attente d’éventuels gobages.

 

Arrivés sur place les gobages sont bien là! Et ça gobe plutôt bien!

David et Stéphane remonte un peu le parcours et moi je vais tenter en sèche un beau lisse.

Premier poisson pendu, un joli ombre d’environ 35cm.

 

Puis je reprends rapidement un autre poisson qui s’avère ètre une truite de souche très douteuse:

 

P5134371

 

Quel dommage d’aleviner en souche atlantique sur une si jolie rivière!

Je prendrais encore un poisson en sèche qui se décrochera sans que j’ai pu le voir. Puis plus rien pour la soirée.

 

Le lendemain, après une courte nuit de sommeil, David nous téléphone pour nous dire que la Bienne est redescendue à 6m3/s, donc aucune hésitation, nous nous dirigeons vers la Bienne!

 

Arrivés sur place, l’eau est encore un peu haute et très légèrement teintée mais ça reste pêchable sans problème en NAV.

D’ailleurs au bout d’à peine 5 minutes nous observons une magnifiques truite 60cm qui nymphe sur la bordure, manque de bol elle repart vers le milieu de la rivière et nous la perdons de vue.

 

En remontant sur une gravière, nous rencontrons encore une truite du même gabarit, un truite énorme quoi! Qui se goinfre sur une gravière, elle est  vraiment attaquable, voir facilement attaquable d’après David. Je la tente avec une nymphe de tricoptère, au bout du 2ème lancer, je fais un super passage, la truite bouge, et…  Et Rien!!! Je la loupe comme un idiot!

Voilà ça commence bien, une occasion de faire la truite de ma vie loupée!

 

On remonte un peu, on attaquera encore quelques poissons on en fera fuir des dizaines!

La pêche sur ce secteurs ultra boisé, s’apparente plus à une randonnée sur le GR5.

Nous constatons que l’eau se teinte de plus en plus et que le niveau d’eau monte, seraient-ils en train de lâcher au barrages de St Claude…?

Bref il est midi, nous sommes broucouilles et nous décidons de changer de secteur.

 

Nous décidons d’aller faire un tour sur la Basse Rivière d’Ain du côté du No Kill de Chazey sur Ain.

Arrivés sur place nous jetons un oeil du haut du pont, la rivière est sublime, large, puissante, le fond propre et le débit assez bas pour la saison.

 

Nous marchons en longeant la berge a la recherche d’une éventuelle truite sur la bordure. Nous n’en verrons aucune.

 

P5144379

 

Nous tombons ensuite sur un spot à Ombre avec pas mal de gobages.

David et moi nous ferons chacun un ombre de taille correcte:

 

P5144387

 

Un peu plus haut l’ami Stef va tenter quelques gobages le long de la bordure, David et moi nous remontons plus haut. Au bout de quelques minutes, nous l’entendons crier! Et nous voyons un joli poissons faire de nombreuses chandelles avant que Stef le mette à l’épuisette.

 

Quelques minutes encore rebelotte!

 

P5144383

 

En redescendant, Stef nous diras qu’il a pris deux jolies zébrées en sèches! La classe!

 

 

Fin d’après midi nous changeons de secteur pour aller sur un beau lisse en amont au pont de Gévrieux:

 

 

Le lisse est magnifique! sur la droite on peut voir l’Albarine qui se jette dans l’Ain:

 

 

 

P5144392

 

 

Un peu en amont de jolis gobages font leur apparition.

Pour la part je ne prendrais aucun poisson, Stef et David feront chacun une truite et quelques ombrets.

 

Samedi matin:

 

La météo est exécrable, il fais a peine 4°C, un vent du nord glacial. Nous décidons de retrouver David pour aller pêcher l’Albarine au niveau de St Rambert en Bugey.

En descendant nous passons jeter un oeil à la Bienne qui a de nouveau bien baissée. Depuis le haut d’un pont nous apercevons une sublime truite de 55 très facilement attaquable. Le temps de monter en vitesse les cannes et d’enfiler les waders, la truite ne sera évidement plus là…

 

Avec un peu de retard nous voilà arrivés à St Rambert vers 10h15. On prends les cartes et allons pêcher en amont du No Kill. Nous sommes le 3ème samedi de Mai c’est l’ouverture de l’Ombre et l’autorisation de rentrer dans l’eau qui va avec. Autrement dit il y a plein de pêcheurs.

 

Les conditions de pêches sont nulles: vent glacial, eau glaciale, si bien qu’aucune truite n’est dehors.

En revanche les ombres n’arrêtent pas de gober.

Je prends rapidement un premier ombre sur une imitation d’Ecdyo, puis un deuxième, puis un troisième…

 

Les prises s’enchaînent régulièrement les ombres sont de taille modeste mais gras comme des cochons:

 

P5164402

 

 

Mes deux compères sont un peu plus en aval et font eux aussi quelques Ombres.

Vers 13h00 après avoir fait pas mal d’ombres nous décidons de sortir ce bain de glace et d’aller casser une croûte.

Nous montons sur Tenay, ou la rivière est colonisée par les pêcheurs, nous pêcherons un peu mais sans succès.

 

Vers 16h00 nous redescendons sur la Basse rivière d’ain, sur le Haut de Chazey:

 

Ici la météo est encore pire, il y a un vent a décorner les boeufs. Ajoutez à cela de grosses averses et une température ambiante de 10°C, et vous avez une idées des conditions de mer…!

 

Nous retournons au spots à Ombres de la veille et la miracle! Grace aux arbres et au virage que fais la rivière il n’y a pas de vent sur un secteur de 200m²!

De plus nous assistons  à une éclosions massive de sulfures qui se font gober les unes après les autres! C’est magnifiques. Heureusement nous avions montés quelques sulfures!

Ca gobe de partout! David dit qu’il s’agit de gros Ombres. Nous sommes à trois a essayer d’en faire monter un et c’est déoncertant, aucun ne monte sur nos mouches. Ils sont en poste juste au dessus d’un puissant courant, ce qui rend la dérive de la mouche très dure. Au bout de plusieurs lancer nous arrivons a les faire monter mais sans jamais arriver à les ferrer! Sur 2h d’obstination j’ai loupé 10 fois au ferrage et cassé une fois! A devenir fou! Après ces deux longues heures nous abdiquons.

 

Nous retournons tenter un coups du soir sur le lisse de Gévrieux, malgré pas mal de sulfures et quelques beaux gobages nous ne ferons pas grands chose.

Stef c’est démarqué en faisant des chevesnes les uns derrières les autres!

 

Bref heureusement que les ombres de l’Albarine ont sauvé la journée.

 

Le dimanche, dernier jour, après avoir rangés les affaires et nettoyé le gîte nous repartons finir le séjour sur la Bienne.

Elle est aujourd’hui à 3m3/s le niveau est le plus bas de séjour! Nous passerons la matinée à traquer les grosses truites toutes plus méfiantes les unes que les autres.

 

Et nous finirons en sèches par quelques ombres trophés:

 

Jura-2010 0057

 

 

P5164441

 

 

P5164430

 

Voilà le séjour touche à sa fin.

Nous repartons un peu déçu de ne pas avoir eu de bonnes conditions mais heureux d’avoir pu découvrir la Basse Rivière d’Ain. Sur que nous reviendrons bientôt!

 

A+

 

Clément

Updated: 20 mai 2010 — 8 h 00 min

4 Comments

Add a Comment
  1. Salut Clement,

    Un séjour pas facile côté pêche visiblement. C’est domage tu es tombé sur la mauvaise semaine pour la Bienne, juste avant voir juste après c’était top. Pour prendre ces grosses truites de l’ain
    ou de la Bienne, il faut y consacrer des journées entières à arpenter les bordures repérer les poissons et revenir les chercher le lendemain si il faut, en te concentrant sur les grosses sur une
    semaine tu aurais pu faire un poisson trophé!! Mais je suis d’accord c’est plus facile à dire qu’à faire et ça implique de ne prendre que 3 ou 4 poissons sur toute la semaine. N’hésites pas à y
    retourner et peut-être à bientôt au bord de ces belles…

  2. salut clement j’ai essayé de repondre a tes article mai il y avait un probleme avec le site je n’arrivais pas a le faire aujourd’hui sa marche

    comme tu dit heureusement qu’il y a l’albarine le suve séjour de beaucoup de pecheurs j’en parle en connaissance de cause

    moi j’ai passez 4 jous dans le doub je devais allez chez sanso et clairon mais vue se qu’il c’est passez je suis allez sur le cusanci et le déssoubre

    j’ai fais le bon chois carton d’ombre c’etais le but.

    pas vu un garde peche! du sejour si j’ai peché la loue a mouthier coup du soir beaucoup de truite de 25 30 mais de souche atlantique et deux ombres mais la la loue et encore préservé des
    problemes de polution

    @ plus gerard

  3. Bonjour

    Merci pour ce très beau reportage.

    A+

  4. Salut Clement,

     

    Tes photos sont toujours très belles et je me régale de tes récits.

    Je serai à Goumois prochainement (du 11 au 13 juin) avec mon club (club du CEA de Grenoble). On sera une bonne dizaine à arpenter cette belle rivière que je ne connais pas. J’espère y prendre du
    plaisir. Si tu passes dans le coin et que tu croises des pêcheurs de Grenoble, n’hesite pas, je serai enchanté de faire ta connaissance.

     

    A+

     

    Phil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Clem-flyfishing.com © 2014 Frontier Theme